Efficacité dans des modèles murins

Accueil » Disciplines » Pneumologie » Médecine de la recherche de l’Efficacité dans des modèles murins Formulaire de recherche Recherche Vaccin contre MERS-Coronavirus Efficacité dans des modèles murins 10.09.2015 Efficacité dans des modèles murinsTransmissionselektronenmikroskopische Enregistrement (TEM) de MERS-CoV particules virales à l’extérieur de la Cellule (Virions) (Source: National Institute of Allergy and Infectious Diseases)

Le MERS-Coronavirus peut, chez l’Homme, les Infections sévères, parfois avec une issue fatale pour déclencher. Agréé Vaccin n’a pas encore été.

r

Les chercheurs du Paul-Ehrlich-Institut ont, en Collaboration avec différents groupes de recherche au sein du Centre Allemand pour la Infektionsforschung (DZIF) un Vaccin sur la Base d’un vaccin de la Rougeole virus vaccinal n’développé hautement immunogène et protektiv. Sur les résultats de la Recherche, la revue « Journal of Virology » maintenant, dans son Édition en Ligne.

Dans le Cadre du Développement de « Impfstoffplattformen » contre les nouvelles maladies, comme le MERS-Coronavirus (MERS-CoV), une sélection de Séquences génétiques des Agents infectieux dans un Impfvektor intégré, pour la déjà vaste Expérience clinique existence. Après la Vaccination, une réponse Immunitaire contre le Impfvektor, contre le dans la Séquence génétique codée Erregerbestandteil produit. De la ainsi fabriqué Vektorimpfstoff peut être caractérisée comme un Modèle ou une Plate-forme pour plus de Vektorimpfstoffe servir. Car, les Erregersequenz dans Impfvektor peut être remplacé facilement, sur la Base de ce premier Vektorimpfstoffs d’autres Vaccins contre d’autres agents Pathogènes sont fabriqués. Ainsi, les Vaccins pour lutter Contre de nouveaux agents Pathogènes dans le Cas de soudaine survenant Épidémies comme la actuelle d’Ebola, l’Épidémie d’accélérer le processus.

Une telle Impfstoffplattform, des Chercheurs du Paul-Ehrlich – Institut (PEI), le Dr Michael Mühlebach, Directeur du département « inspection des médicaments immunologiques » de la direction des services Vétérinaires et le groupe de recherche « Onkolytische Masernviren et Impfvektoren » du Président. Comme Impfvektor ou Trägerimpfstoff, les Scientifiques utilisent atténués de la Rougeole Impfviren, en ciblant les Erregergene être installé à l’encontre de la réponse Immunitaire. Le Projet fait partie du pôle de Recherche « les nouvelles maladies Infectieuses émergentes » du Centre Allemand pour Infektionsforschung (DZIF) et en étroite Collaboration notamment avec le groupe de recherche du prof. Stephan Becker, Institut de Virologie, Université de Marburg, et d’autres Chercheurs du PEI.

Après l’Identification du MERS-CoV en tant que Cause de l’Année 2012, pour la première fois chez l’Homme, décrit le Syndrome essentiellement respiratoire, des Maladies a été dans le PEI et DZIF le Développement d’un Vaccin contre le MERS, sur la Base de Masernimpfviren commencé. Cela a été le Gène du MERS-CoV-Hüllproteins dans le Génome de la Rougeole virus vaccinal n’intégré. Le changement de la Rougeole virus vaccinal n’a été caractérisé, de son Identité et de la Stabilité a été démontrée. Avec votre nouveau Vaccin générée par les Chercheurs à des Souris une forte réponse Immunitaire (Anticorps et T-Zellantwort), les Animaux vaccinés avant l’suivantes Infection par le MERS-CoV a protégé.

« Les résultats de la Recherche montrent que les, nous avons développé des recombinants Masernviren comme Impfstoffplattform pour le Développement de Vaccins contre l’apparition d’agents Pathogènes », explique Mühlebach. L’développé Vektorimpfstoff est un Candidat prometteur pour un Essai clinique sur la Voie de MERS-Vaccin.

Des chercheurs de l’DZIF étaient déjà à l’Identification du MERS – Coronavirus et le développement de tests impliqués. « Le succès de cette Recherche montre l’Importance de ces Forschungsverbünde, dans les Expertises complémentaires des politiques. Nous nous attendons que l’Apparition de nouvelles maladies Infectieuses Méthodes de Diagnostic rapide de la maladie Infectieuse ad hoc fourni et rapide de Vaccins efficaces pour lutter Contre peuvent être développés“, souligne le Prof. Klaus Cichutek, Président du Paul-Ehrlich-Institut.

En 2012, pour la première fois, l’Infection par le MERS-Coronavirus (Middle East Respiratory Syndrome coronavirus) ont été diagnostiqués. Aujourd’hui, plus de 1000 Infections confirmées, qui trouve son Origine dans la Péninsule arabique, et là, surtout en Arabie Saoudite, ont. Récemment, la Corée du sud de maintenant eingedämmten Épidémie concernés. La plupart des Infections effectués probablement sur les Chameaux, mais aussi de l’Homme-à – Homme-Transferts sont possibles. Le Virus provoque chez l’Homme des Infections graves avec des Symptômes de grippe ainsi que, souvent, la Pneumonie et le syndrome de détresse Respiratoire. D’autres Symptômes sont la Diarrhée, ainsi que des cas graves, Chroniques insuffisance Rénale aiguë. La Maladie se déroule dans environ 30% des Cas mortels. Un Vaccin agréé, il n’existe pas, le Traitement est purement symptomatique.
 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *